La plateforme régionale CycloParking permet à de nombreux cyclistes bruxellois de trouver un emplacement de parking sécurisé pour leur vélo dans les 17 communes partenaires. Vu le succès de cette offre (1974 vélos en bénéficient) et les longues files d’attentes, Bruxelles Mobilité a comme politique de réserver ces emplacements aux cyclistes quotidiens.
Cet usage quotidien en fait pour beaucoup d’usagers, un moyen de transport indispensable et la disponibilité journalière de leur vélo doit donc être assurée.
Or il nous revient que le service de dépannage des serrures de certains boxes vélo n’est pas toujours très rapide et que les indemnisations pour les personnes concernées sont sans commune mesure avec le dommage subit par l’indisponibilité de leur vélo.
Ainsi un usager d’un box équipé d’une serrure bluetooth s’est vu privé de son vélo électrique pendant 6 semaines en juillet-août 2019, la serrure ne fonctionnant plus et les vélos enfermés n’étant plus accessibles à leurs propriétaires. CycloParking n’était pas en mesure de résoudre le problème et il a fallu que la société qui a installé ce box vienne elle-même le réparer.
Un dédommagement a été attribué aux locataires, mais celui-ci était dérisoire (une quinzaine d’euros) face aux dépenses de location d’un vélo électrique de remplacement.

Le même incident s’est reproduit quelques mois plus tard.

Voici mes questions:

– Quels sont les différents types de fermeture des boxes vélos actuellement en activité (clef, code, bluetooth, …)?

– Quel est le nombre de plaintes reçues ces deux dernières années qui sont liées à des défauts de fermeture ou d’ouverture des serrures des boxes vélos et comment ces plaintes sont-elles réparties entre les différents types de fermeture?

– Existe-t-il un système de suivi des plaintes afin d’évaluer l’accueil qui est fait aux plaignants et le délai de résolution des problèmes qu’ils signalent? Quels sont les délais d’intervention moyens en fonction des différents types de fermeture?

– Le système bluetooth nécessite la possession d’un smartphone et exclut donc de facto les personnes qui n’en possèdent pas. Ne faudrait-il pas privilégier un type de serrure accessible à tous?

– L’indemnisation accordée aux usagers des boxes vélos suite à l’indisponibilité de leur vélo enfermé dans un box à la fermeture défectueuse est sans commune mesure avec le dommage subit, sachant que ces usagers sont des cyclistes quotidiens et ont donc besoin de leur vélo tous les jours. Serait-il possible de mettre à disposition des usagers dont le vélo est bloqué dans un box à la serrure défectueuse, un vélo de remplacement, ou d’adapter l’indemnisation qui leur est accordée au coût réel de la location d’un vélo de remplacement?

La réponse de la Ministre:

L’asbl Cyclo gère actuellement les boxes à vélos de 17 communes bruxelloises, soit, au premier janvier 2020, 371 boxes à vélos.

Ces boxes sont équipés de 7 systèmes de fermetures différents (hérités des choix communaux et des technologies passées) :

– 2 types de serrures à clés ;
– 3 types de serrures à badge électronique ;
– 1 système autonome en électricité compatible avec la carte Mobib ;
– 1 système à badge électronique également compatible avec smartphone (via technologie bluetooth ou NFC, selon le smartphone de l’utilisateur).

C’est ce dernier système qui équipe les nouveaux boxes installés depuis l’année 2019.

Cette serrure est installée d’usine par la société Velo-Boxx (fournisseur des boxes à vélos) et n’a pas fait l’objet d’un choix de notre part.

Nous la considérons néanmoins comme étant de bonne qualité car elle offre la possibilité d’ouvrir le boxe à vélos avec un smartphone ou un badge, qu’elle a un coût de maintenance plus bas que les autres modèles, qu’elle peut être intégrée à la plateforme de gestion informatique cycloparking et qu’elle est a priori plus résistante (écarts de température et d’humidité).

Un des objectifs en 2020 est d’installer ce dernier système sur tous les boxes à vélos où cela sera techniquement et budgétairement possible afin d’harmoniser les serrures de tous les parkings pour diminuer les frais de maintenance et les problèmes d’accès et optimiser la gestion des accès à la plateforme intégrée.

Nous ne disposons pas des chiffres des plaintes selon le type de verrouillage.

La résolution des problèmes d’accès aux parkings fait partie du travail quotidien de l’équipe mobile de Cyclo. Lorsqu’un problème d’accès est signalé (en moyenne tous les jours en hiver et toutes les semaines en été), Cyclo se rend sur place afin de diagnostiquer l’origine du problème d’accès dans les 24h ouvrables. De manière générale les problèmes concernent les anciens modèles électroniques ou à clé. Il y a néanmoins une exception à ce constat. Une série de boxes à vélos ont été livrés cet été avec un lot de serrures bluetooth défectueuses qui avaient subi un problème de production. Cyclo n’avait aucun moyen d’action pour résoudre ce problème, qui a dû être pris en charge dans le cadre du service après-vente des boxes à vélos commandés.

Il n’existe pas de système de suivi des plaintes permettant d’évaluer l’accueil qui est fait aux plaignants.

Les problèmes techniques font l’objet d’un suivi quotidien : depuis la prise en charge du problème, l’information aux utilisateurs et le dédommagement en cas de parking inutilisable pour une durée de plus de 10 jours. A noter que si techniquement Cyclo a la possibilité d’ouvrir le box à vélos, ils proposent un rendez-vous aux utilisateurs pour qu’ils puissent récupérer leur vélo en attendant la réparation du box ou de la serrure.

De manière générale, le délai de résolution des problèmes d’accès est très variable en fonction de son origine :

· S’il s’agit d’un problème que Cyclo peut gérer lui-même, il est résolu immédiatement. Il peut s’agir par exemple d’une batterie à changer, d’une serrure à clé grippée, d’un accès bloqué par un dépôt de déchets clandestins (dans ce cas on fait intervenir Bruxelles Propreté) ou par un véhicule mal garé (voiture, scooter, …).
· S’il s’agit d’un problème lié à l’infrastructure, il doit alors être pris en charge par le propriétaire du box à vélo (Parking.brussels ou la commune selon les cas). Il peut s’agir par exemple d’une serrure défectueuse ou d’un box à vélo rendu inutilisable suite à un accident de la route ou à un acte de vandalisme. Dans ce cas de figure le délai est plus long. A noter que Cyclo a néanmoins constitué un stock de serrures de remplacement afin de pouvoir mettre en place des solutions d’accès temporaires lorsqu’une serrure d’un ancien modèle est défectueuse et qu’il faut attendre que le propriétaire puisse en acquérir une nouvelle.

Comme expliqué plus haut, la serrure en question est également compatible avec un badge et le choix du moyen d’accès est fait librement par l’utilisateur. Si l’utilisateur opte pour un badge, il devra constituer une caution de 20 euros alors que l’option « smartphone » ne nécessite pas la constitution d’une caution.

L’indemnisation est de 5 euros par mois (1/12 du prix de l’abonnement annuel), à partir de 10 jours d’inaccessibilité. Il faut souligner que ce genre de situation est extrêmement rare. Rien d’autre n’est prévu à ce stade, mais rien n’empêche d’y réfléchir.

Share This