Le car-sharing offre une alternative à la possession d’une voiture individuelle pour effectuer certains trajets qui en raison de leur destination, du transport de charges lourdes, etc. ne peuvent se faire en transports en commun ou par un mode de transport actif.
Le car-sharing permet à de nombreux Bruxellois de se passer de voiture. Ainsi une voiture en car-sharing remplace en moyenne 8 à 15 voitures individuelles
Rappelons que les voitures individuelles restent inutilisées en moyenne 95% du temps. Il s’agit donc d’une part d’un gaspillage lié à la sous-utilisation de ces véhicules et d’autre part d’un gaspillage d’espace public lorsque ces véhicules restent garés en voirie.
Afin que le possesseur d’une voiture individuelle fasse le pas de revendre son véhicule et de le remplacer par l’usage du car-sharing, il convient que ce dernier lui permette de réaliser tous les trajets qu’il faisait précédemment avec sa voiture.
Les propriétaires de chiens emmènent souvent leur animal avec eux, pour des visites en famille, pour faire des promenades dans des lieux éloignés de leur domicile et peu accessibles en transports en commun, etc. En effet, pour leur bien-être, les chiens ne peuvent généralement rester seuls plus qu’un nombre limité d’heures.
Or, il nous revient que la plupart des sociétés de car-sharing ne permettent pas à leurs utilisateurs de transporter les animaux domestiques. Ainsi, l’interdiction de transporter des animaux domestiques fait partie des règles de savoir-vivre de Cambio et Poppy interdit de transporter des animaux (sauf dans une cage fermée dans le coffre). Les motivations de ces interdictions sont probablement liées à des questions d’hygiène et de risques d’allergie, ce qui est compréhensible. Elles ont cependant pour conséquence que certains propriétaires de chiens ou de chats conservent leur voiture privée, alors qu’ils pourraient s’en passer.
Il est probable que cette problématique concerne un grand nombre de personnes puisque l’on estime à 105.000 le nombre de propriétaires de chiens à Bruxelles.

Voici mes questions:
– Les conventions liant les opérateurs de car-sharing avec Bruxelles Mobilité comprennent-elles des clauses relatives au transport des animaux domestiques?
– Afin de permettre à un plus grand nombre de Bruxellois de se passer d’une voiture privée et de faire appel aux services de car-sharing, avez-vous étudié la possibilité de demander aux opérateurs de permettre le transport d’animaux domestiques, au moins dans une partie de leur flotte?

La réponse de la Ministre:

Aucune clause relative au transport des animaux domestiques n’est comprise dans la réglementation régionale pour les opérateurs d’autopartage en boucle ou en flotte libre.

Cette option n’est pas envisagée à l’heure actuelle. Cela représente en effet des contraintes opérationnelles dont le nettoyage et la gestion des allergènes.

Share This